Revue de presse sur le quartier Croix-Rouge - articles - juillet 2020.



Quelques articles ne proviennent pas du journal « L’union » ; l’origine est alors indiquée par le lien en tête d’article.

Les notes de bas de page [ ] sont du rédacteur.

***********************************

l’union 200704a
Justice : Rixe en hiver, peine en été

Le 6 février, un déchaînement de violence avait eu lieu dans le centre, opposant des dizaines de jeunes armés de béquilles, couteaux, marteaux. Fabrice Curlier
- Agrandir la photo

Un des participants à une bagarre entre bandes vient d’être condamné.

Les violentes bagarres entre bandes rivales de Croix-Rouge et Orgeval ont émaillé tout l’hiver, déclenché des marches blanches, des enquêtes, des articles de presse et des débats houleux dans la campagne des municipales. Cette semaine, c’est la justice qui s’est penchée à son tour sur un des protagonistes de ces rixes.

Mardi, le jeune O., né il y a 18 ans en Guadeloupe, était à la barre du tribunal. Lui a participé à un début d’affrontement le 19 février, place du Théâtre, tué dans l’œuf par la police, qui veillait au grain après les événements survenus treize jours plus tôt. Pour mémoire, le 6 février, un déchaînement de violence avait eu lieu au même endroit, opposant des dizaines de jeunes armés de bâtons, béquilles, chaises, couteaux, faisant deux blessés à coups de marteau.

Le 19 février à 16 h 15, lorsque O. arrive, avec quatre jeunes de Croix-Rouge, officiellement pour assister à la prestation d’un rappeur, sa bande croise cinq autres individus d’Orgeval. L’envie d’en découdre prend vite le pas sur le rap. Alors que la bagarre est imminente, la police fait déguerpir tout le monde. Dans sa fuite, O. jette un objet sous une voiture. Un rapide coup d’œil permet de découvrir un couteau-serpette.

À la barre, veste Adidas et sac-banane Vuitton, il écoute vaguement le juge Creton lui faire la leçon. « Faut espérer que le confinement a mis à ces querelles de quartiers. Vous venez vous battre en centre-ville, franchement vous n’avez rien d’autre à faire que de vous chamailler ? » Le prévenu a déjà été condamné deux fois, pour violences volontaires, par le juge des enfants. « Qu’en avez-vous retenu ? » , demande le juge Creton. « Je me rappelle plus » , répond le jeune majeur.

La condamnation ne le fait pas réagir davantage : il écope d’une « peine d’avertissement » de six mois de prison avec sursis, avec interdiction de détenir une arme pendant cinq ans.

Guillaume Lévy

LES FAITS

7 décembre : quatre jeunes de Croix-Rouge blessés par arme à feu, attaque suivie dans la nuit de représailles à Orgeval. Trois individus de Croix-Rouge interpellés.

14 janvier : deux jeunes de Croix-Rouge frappés à coups de marteaux dans une chocolaterie du centre. Plusieurs suspects d’Orgeval mis en cause.

24 janvier : une bande de Croix-Rouge fait une descente à Orgeval : quatre blessés par balle et à coups de couteau. Deux mineurs écroués.

6 février : rixe dans le centre : deux jeunes de Croix-Rouge blessés à coups de marteau. Cinq jeunes d’Orgeval écroués un mois plus tard.

19 février : dans le centre, début d’affrontement stoppé par la police. Un jeune de Croix-Rouge interpellé.

***********************************

l’union 200703a
Trois mairies de proximité ont rouvert au public

Les mairies de proximité Croix-Rouge, Europe et Orgeval à Reims sont à nouveau ouvertes au public : du lundi après-midi au samedi matin, de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 17 h 30.

Deux mairies de proximité restent temporairement fermées : celles de Châtillons et de Murigny.

Rappelons que ces établissements permettent d’effectuer de nombreuses démarches auprès d’agents de la ville de Reims et auprès des professionnels du CCAS et des membres d’associations qui tiennent des permanences. Les mairies de proximité permettent également d’obtenir des renseignements sur la vie locale : l’offre de la ville de Reims comme celle d’acteurs du territoire

***********************************

l’union 200702a
Giflée, tirée par les cheveux et fouettée avec un tee-shirt

Ils s’étaient séparés mais un homme de 31 ans domicilié dans l’Essonne est revenu chez son ex à Reims, allée des Tourangeaux à Croix-Rouge. Jusqu’au moment où la demoiselle, de nouveau lassée, lui a demandé de s’en aller. Il s’est énervé, l’a giflée, tirée par les cheveux et fouettée au visage avec un tee-shirt.

En fuite, l’individu a été retrouvé à la gare, alors qu’il attendait son train pour Paris.

***********************************

l’union 200701a
Sale temps pour les poubelles

 

 

Les pompiers ont passé une partie de la nuit de lundi à mardi à éteindre des feux de poubelles.

La « tournée » a démarré vers 21 heures, dans un parc donnant sur le rond-point des Médaillés-Militaires (quartier Châtillons).

Quinze minutes plus tard, deux conteneurs à ordures ont été mis à feu dans un passage rue Yvon-et-Claire-Morandat, à Croix-Rouge.

À minuit, retour aux Châtillons, avec un feu dans une benne de chantier, avenue Cook.

Rebelote à 1 h 30, avec un feu de détritus, toujours avenue Cook.

Enfin, hier à 16 h 20, une dernière poubelle a été incendiée, sur le pont de Vesle (photo illustration).

 

 

***********************************

l’union 200626a
faits divers : Des incendies partout

Un incendiaire (prépubère) arrêté au quartier Europe, un autre en fuite au quartier Chalet-Tunisue : celui qui a grillé cette haie rue de la Goulette.
- Agrandir la photo

L’un de ces feux, à Reims, était volontaire. L’auteur s’est fait prendre facilement, peu méfiant du haut de ses 8 ans…

Il n’est jamais bon de laisser un briquet dans les mains d’un enfant… Mercredi à 11 h 15, les pompiers ont été requis pour un feu de broussailles rue d’Arlington à Reims, au quartier Europe. À peine le temps de s’en occuper qu’un deuxième feu de broussailles leur était signalé dans la même rue. En tout, 40 m 2 de végétation ont brûlé.

L’incendiaire traînait toujours dans le coin quand la police lui a mis la main dessus. Il n’a opposé aucune résistance, ce qui aurait été désespérant vu son âge : huit ans ! L’écolier avait mis le feu avec un briquet « pour jouer » , a-t-il expliqué. Il a été remis à son père après avoir été sermonné.

S’agissant d’un mineur de moins de 10 ans, seules des mesures éducatives peuvent éventuellement être décidées par le parquet, ou des mesures alternatives s’il estime que des poursuites pénales ne sont pas nécessaires, par exemple un rappel à la loi en présence des parents.

Un autre incendiaire, lui, court toujours. Il a enflammé plusieurs mètres d’une haie de thuyas rue de la Goulette, devant la résidence du même nom, hier matin à 3 heures. La fumée et la chaleur ont endommagé deux voitures. À la même heure, un conteneur a pris feu rue René-Cassin à Cormontreuil. Il a si bien brûlé qu’un lampadaire est détruit. À 14 heures, deux poubelles ont mystérieusement brûlé sur le parking de la piscine de Croix-Rouge.

***********************************

l’union 200625b
Réouverture des mairies de proximité

La mairie de proximité Orgeval est à nouveau ouverte, tout comme celles de Croix-Rouge et d’Europe.

Cependant, deux mairies de proximité restent temporairement fermées. : celles de Châtillons et de Murigny.

Les horaires d’ouverture sont identiques dans chaque site : du lundi après-midi au samedi matin, de 8 h 30 à 12 heures et de 14 heures à 17 h 30.

***********************************

l’union 200625a
Une autre fuite de gaz à Reims

Toujours dans l’après-midi de lundi, vers 16 heures, une autre fuite de gaz s’est produite rue de Rilly-la-Montagne à Reims, au quartier Croix-Rouge.

La circulation du tramway et des véhicules a dû être interrompue rue Pierre-Taittinger pendant une heure environ.


Navigation

Articles de la rubrique